Les grandes règles du brainstorming

Suffit-il de se réunir autour d’une table pour que les idées fusent et rebondissent jusqu’à l’innovation géniale ? La réponse est « non ».

La plupart du temps, les brainstormings dégagent moins d’idées que si les membres du groupe travaillaient seuls. En respectant certaines techniques, on parvient cependant à retrouver une production d’idées égale voir supérieure.  Les recherches indiquent que le brainstorming doit obéir à des règles bien précises pour être efficace. Voici lesquelles.

Dans un brainstorming, une idée en fait jaillir une autre, qui elle-même ouvre une nouvelle piste et ainsi de suite. Pour optimiser le fonctionnement de ces mécanismes d’associations d’idées et maximiser la créativité du groupe, voici la marche à suivre :

  • Réunir des profils variés, afin de diversifier les champs conceptuel explorés
  • Se mettre en « roue libre » et énoncer toutes les idées qui passent par la tête sans autocensure, car même si elles sont loufoques, elles peuvent permettre aux autres de rebondir
  • Être attentif aux idées des autres
  • Ne pas émettre de jugement, ni de critique
  • Faire part de ses idées au moment où elles viennent, sans suivre un tour de parole, sous peine de les oublier ou de ne pas oser les partager.

 

Usez et abusez du brainstorming avec vos équipes ! Il favorise la cohésion du groupe et l’adhésion aux projets.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *